• 11119 visits
  • 64 articles
  • 956 hearts
  • 4573 comments

Bienvenue! 29/11/2015

Bienvenue!


 
"Si tu les regardes bien, mais très attentivement, tu verras, tu comprendras."
Hermione Granger.





"Je ne saurais pas dire depuis quand cela est arrivé. C'est arrivé, c'est tout.
Et c'était comme une évidence. S'il lui arrivait malheur..."
Fred Weasley.





"Il faut les voir pour le croire. Il faut surtout la voir elle, près de lui.
C'est fou comme elle brille."
George Weasley





En vain ais-je lutté.  Rien n'y fait. Je ne puis réprimer mes sentiments. Laissez-moi vous dire l'ardeur avec laquelle je vous admire et je vous aime. Mon coeur m'oblige, madame, à vous parler avec la plus grande sincérité, aussi oserais-je à présent vous exposer avec toute la force de ma passion le grand intérêt que je vous porte.
Jamais de ma vie il ne m'avait été donné de voir si charmante personne, et vos yeux, hélas, me font me perdre dans l'immensité d'un amour que je n'avais jamais connu jusqu'alors.
Darcy, Orgueils et Préjugés. 



Bienvenue!





Prévenus: (un commentaire si possible constructif)

Eternally Mine
Bibliothèque de Poudlard
EylaeWritings
The-secrets-of-the-past
LeMaitreDesLieux
James-lily-potter
Déliquescence de l'espoir
Life always restart
Dans la boîte à musique
Beyond the colours
The Dating Site










Liste de lecture:

Eternally Mine :A jour.
Winter-tale : A jour.
HogwartsMoon:A jour.
Wicked Book: A jour.
Les secrets du passé: Chapitre 7 à lire.
La Loutre et le Renard: A jour.
The Half-Blood Princess: A jour.
Un Dernier Baiser : A jour.
The Scamender Trip : A jour.
Ein Letzter Blick : Huitième chapitre.
Beyond the colours : A jour.
Quatre trois deux une : A jour.
Demain dès l'aube: A jour.
L'amour ne dure qu'un temps : A jour.
The Darkest Wizards: Chapitre 6 à lire.
Power of Love : A commencer.


Bienvenue!
 
Fiction(s) coup de coeur :

Eternally Mine
Bienvenue!
HogwartsMoon

Sommaire 04/12/2015

Sommaire


Chapitre 1: Retour à Poudlard
Chapitre 2: Le théorème de l'amitié
Chapitre 3: Rouquinerie maligne et ambitions discrètes
Chapitre 4:Traité à l'usage des meilleurs amis perdus dans les méandres d'un espace appelé néant
Chapitre 5: Tout roux, tout feu, tout flammes, tout brûlé
Chapitre 6: Angoisses hivernales et prises de bec musclées
Chapitre 7: Larmes séchées et reflets rebelles
Chapitre 8: Danse givrée
Chapitre 9: Une boule d'angoisse et un soupçon de tâche
Chapitre 10: Les profondeurs du lac d'Aurore
Chapitre 11: Quelques rougeurs exquises
Chapitre 12: Jeux de mains, jeux de rouquins
Chapitre 13: Essai sur le masque amoureux
Chapitre 14: Le sabordage des Préfets
Chapitre 15: Les trois petits détectives
Chapitre 16:A ton image
Chapitre 17: L'état critique d'une vengeance enflammée
Chapitre 18: Au son du tambour
Chapitre 19: Cédric Diggory

Sommaire




 

Prologue: Confusion
Chapitre 1: La nouvelle vie tant rêvée
Chapitre 2: Basculement
Chapitre 3: Dis-moi ce que tu fais de ton corps
Chapitre 4: Dans l'urgence
Chapitre 5: De toi, et de moi
Chapitre 6: Pas de baguette pour les malheureux
Chapitre 7: Ambitions secrètes
Chapitre 8: L'explosion du Chaudron
Chapitre 9: Il en va de sa protection
Chapitre 10: L'angoisse des pavés
Chapitre 11: Au loin
Chapitre 12: Sous le sapin
Chapitre 13: Garde rapprochée
Chapitre 14: Le démêlage catastrophique
Chapitre 15: Du fond de ton petit coeur brisé
Chapitre 16: Et tu disparais
Chapitre 17: Les traces
Chapitre 18: Au plus grand sorcier de tous les temps
Chapitre 19: Double évènement
Chapitre 20: Abandon
Chapitre 21: L'éclair jaillira-t-il?
Chapitre 22: L'inattendu
Chapitre 23: Clandestins
Chapitre 24: L'instant suspendu
Chapitre 25: titre à venir
Epilogue: titre à venir

Sommaire




Extras:
 
Au coup de canon.: OS pour le Tournoi des Trois Sorciers d'Hogsmeade Station.
Escapade Serpentine: OS pour le concours sur la Forêt Interdite du Chaudron Baveur
Somewhere Only We Know: OS pour le concours sur la Salle sur Demande de Room of Requirement
Fierté Familiale: OS pour le concours sur la Coupe des Quatre Maisons de la Bibliothèque de Poudlard
Heathens : OS pour le concours de la Bibliothèque de Poudlard

Portail musical des personnages 13/03/2016

TOME 1 : Le tournoi des trois amitiés 01/03/2016


Chapitre 1: Retour à Poudlard 04/12/2015

Chapitre 1: Retour à Poudlard
 

Aurore se réveilla en sursaut. Cédric Diggory la secouait plutôt brutalement. Elle cligna doucement des yeux et le regarda. Il avait l'air de mauvaise humeur. Pour autant, se dit-elle, elle n'avait pas à la réveiller ainsi.

-Tu baves.
-Et c'était donc un prétexte pour passer ta mauvaise humeur sur quelqu'un ? répondit-elle rageusement.


Cédric haussa les épaules et reparti s'asseoir à l'autre bout du compartiment. Susan Bones adressa un petit sourire contrit à Aurore, comme pour s'excuser du comportement de Cédric, et se concentra de nouveau sur sa revue favorite, Sorcières Hebdo. Lorelaï Pufflook se rapprocha un peu d'Aurore. C'était une grande jeune fille, naturellement belle, avec de beaux cheveux blonds qui parfois semblaient un peu fou. Elle avait un visage assez rond, et un sourire énorme planté au milieu de ses joues. Ses yeux riaient constamment, marrons, profonds, et au final, elle pétillait. Lorelaï regarda Aurore du coin de l'oeil et puis lui donna un coup de coude.

-Laisse tomber avec Cédric, il est de mauvais poil depuis que ses parents lui ont interdit de sortir après la Coupe du Monde de Quidditch.
-Il devrait être content de retourner à Poudlard alors, je ne vois pas le souci, fit Aurore, maussade.
-Oui, mais depuis le temps, tu connais Cédric...


Aurore esquissa un petit sourire, et regarda par la fenêtre le paysage défiler. Ca oui, Cédric, depuis le temps, elle le connaissait. N'était-ce pas la première personne qu'elle aie rencontré à bord de ce train? N'était-ce pas le premier ami qu'elle n'aie jamais eu? Elle le connaissait tellement par coeur qu'elle pouvait prévoir chacune de ses réactions. D'ailleurs il s'excuserait dans trois, deux, un...

-Une chocogrenouille, Aurore ? demanda Cédric, un peu penaud.

Le sourire d'Aurore s'agrandit sur ses lèvres, et s'empêchant de rire, elle accepta la friandise de bon c½ur. Elle regarda les cheveux noirs épais de son meilleur ami, qui la regardait avec un petit air désolé en face d'elle. Elle lui fit un clin d'oeil, et il parut soulagé. Aurore ne le sentit pas, mais ses cheveux changèrent doucement de couleur, se rapprochant un peu de celle de Cédric. Cédric fixa un instant les cheveux de son amie- il avait l'habitude maintenant, et se concentra à nouveau sur ce que Lorelaï disait à la jeune Susan Bones.

Les conversations reprirent de plus belle dans leur cabine, et Aurore, un peu distraite, regardait le paysage splendide défiler sous ses yeux. Plus ils approchaient de Poudlard, plus elle se sentait apaisée, en sécurité. Non pas qu'elle n'appréciait pas les vacances chez elle, mais il était difficile pour elle de parler de ce qu'elle vivait à Poudlard à sa famille. Comment pouvait-ils comprendre ? Comment pouvaient-ils comprendre qu'elle prenait des cours de Métamorphose alors que ses s½urs elles prenaient des cours d'anglais et de mathématiques. Comment pouvait-elle raconter l'histoire de son monde, si différent du leur ? Il n'était pas non plus très curieux. Ils ne demandaient qu'à ce qu'elle travaille bien, et ne s'attardait pas sur tout le reste. Il y avait trop...trop de choses à encaisser. C'était toujours trop.
Chez elle elle savait très bien qu'elle était toujours de trop. Aussi dès qu'elle apercevait le Poudlard Express, elle sentait une bouffée de bonheur monter en elle. Poudlard était sa seconde maison. Ou même sa première. Aurore appuya sa tête contre la fenêtre humide et froide, ce qui lui déclencha des frissons dans le corps. Elle ferma les yeux, se laissant bercer par les conversations qu'elle entendait à ses côtés. Au final, son esprit gambadait tellement entre montagnes et forêts enchantées qu'elle s'endormit de nouveau.

Cédric la réveilla doucement la deuxième fois. Il avait pressé son épaule et caresser ses cheveux. Aurore était tranquillement sortie de sa torpeur. Elle avait remercié Cédric du regard de tant d'attention, et elle s'était levée, remettant sa cravate jaune et or en place. Elle regarda une dernière fois le temps à travers la fenêtre. Il pleuvait.

La nuit était déjà tombée lorsqu'ils arrivèrent à la gare. Susan Bones partit rejoindre des amies à elle, et Lorelaï, Cédric et Aurore se retrouvèrent tous les trois sous une pluie battante. Aurore mit un livre sur sa tête pour se protéger mais ce fut vain. Lorelaï laissa échapper un juron et Cédric s'était mis à courir dans la boue. Tous excités, ils prirent les diligences, tirées par on ne sait quel sortilège, et se sentirent soulagés d'être protégés de la pluie.

-Heureusement qu'on est pas en première année, fit remarquer Lorelaï.
-C'est pas faux, renchérit Cédric.
-Un temps pareil en barque...frissonna Lorelaï. Moi j'aurais demandé à ce qu'on me ramène chez moi.
-N'importe quoi, tu aurais fais comme n'importe quel première année, tu aurais vu le château, tu n'aurais jamais voulu quitter ta barque, répliqua Aurore.
-J'aurais demandé le parapluie de Hagrid, comme je suis le plus intelligent, plaisanta Cédric.
-Finalement, tu ne m'as pas tant manqué que ça Cédric, déclara Lorelaï avec un grand sourire.
-Tu parles! Tu n'attendais que mon retour.
-Oh, Aurore, fais-le taire!
-Non! Débrouillez-vous!


Les diligences s'arrêtèrent devant le hall d'entrée de Poudlard. En sortant, malgré la pluie, Aurore ne put s'empêcher de lever la tête et de rester stupéfaite, comme chaque année, face à tant de beauté. Poudlard était sublime, et chaque fenêtre éclairait dans le noir, comme des lucioles qui flottaient dans les airs. Lorelaï attrapa Aurore par le bras pour l'intimer à rentrer avec eux, et Aurore, sortant de sa rêverie, et rentrer ainsi à l'abri.
Aurore se rendit compte au final qu'elle avait un peu froid.

Aurore, Cédric et Lorelaï, bien trempés, arrivèrent au niveau du professeur McGonagall qui tentait tant bien que mal d'arrêter Peeves de faire des bombes à eau. A travers la foule de premières années qui étaient autant paniqués, qu'émerveillés- et trempés- ils purent enfin atteindre la Grande Salle, et Aurore ne pu que s'émerveiller à nouveau devant le ciel chargé de nuages et de noirceur du plafond enchanté. Elle cru même apercevoir un éclair. Elle alla toutefois rapidement s'installer à sa table, auprès des Poufsouffle, non sans lancer un bonjour chaleureux aux Gryffondor et aux Serdaigle.

-Allez, vite la répartition, qu'on MANGE! S'exclama Lorelaï en s'affalant sur le banc.
-Tu as mangé il y a une demie-heure! Répliqua Cédric, en s'asseyant en face.
-J'ai quand même faim!


Aurore leva les yeux au ciel devant l'impatience de Lorelaï, mais le voeu de cette dernière fut très rapidement exaucé. Un silence religieux se fit lorsque le professeur McGonagall entra dans la salle suivit d'une ribambelle de premières années qui poussait des "ooooh" et des "aahhh" d'émerveillement. Lorelaï continuait de se disputer gentiment avec Cédric alors qu'Aurore tendait l'oreille pour entendre le Choixpeau magique chanter.

-Mais chut! Intima Aurore.
-Oh attends, tu ne vas pas me dire que tu écoutes, râla Lorelaï.
-Si! Tu devrais faire comme moi!
-Elle a raison, il faut qu'on soit prêt pour accueillir les petits nouveaux, renchérit Cédric.
-J'suis pas préfète moi!
-Lorelaï...


Lorelaï soupira mais se tut tout de même, et Aurore la remercia chaleureusement. Lorelaï se dérida tranquillement, et applaudit à chacun des nouveaux Poufsouffle qui arrivait à leur table. Cédric s'approchait à chaque fois de tous les nouveaux pour leur expliquer qui il était et qu'ils devraient le suivre après le repas. Il présentait également Aurore, préfète, qui elle, devait ce soir surveiller les couloirs. Aurore adressa des sourires aux petits qui la regardait émerveillés.
Aurore faisait un sourire un dernier petit Poufsouffle qui venait d'arriver quand elle entendit Lorelaï pousser un cri de joie.

-A table!!!!

Aurore éclata de rire, et se jeta elle aussi sur la nourriture qui venait d'apparaître. Cédric vint rapidement s'assoir, non sans avoir salué beaucoup de monde (et beaucoup de filles). C'est dans un silence quasiment religieux que les trois amis se goinfrèrent comme s'ils n'avaient pas mangés depuis des jours. Les repas de Poudlard leur avaient tellement manqué...

Aurore se dit toutefois que ce n'était pas une soirée comme les autres. Après le dîner, l'arrivée du nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal, l'auror Alastor Maugrey- ou, comme tout le monde l'appelait, Maugrey Fol Oeil la fit frissonner de peur. Elle ne se sentirait pas à l'aise dans sa classe, elle le savait, même si elle savait également qu'en étant le meilleur Auror il ne pourrait que lui apprendre quelque chose. Elle regrettait déjà tellement Lupin...

Dumbledore, qu'Aurore préféra fixer au lieu de fixer Fol Oeil, la rassura. Elle était toujours rassurée en présence de Dumbledore. Il était debout, à son pupitre en or massif représentant une chouette. Après avoir calmement regardé le professeur Maugrey s'assoir. Son visage se tourna lentement vers les élèves qui chuchotaient à présent de leur nouveau professeur.


-Comme je m'apprêtais à vous le dire, nous allons avoir l'honneur d'accueillir le tournoi des Trois Sorciers à Poudlard.

Il y eu un silence.

-Vous plaisantez ! s'exclama Fred Weasley.

Tout le monde se tourna vers la table des Gryffondor en éclatant de rire. Toutefois la suite du discours ne sembla pas ravir plus le jumeau puisque Dumbledore avait laissé la place à Barty Croupton et Ludo Verpey pour expliquer le règlement de ce tournoi, et qu'il impliquait notamment une limite d'âge.

Aurore suivit l'échange qui se fit à la table des Gryffondor, sans prendre part à l'échange qui se déroulait à sa propre table. Elle regardait discrètement, Harry Potter et ses amis, Ron Weasley et Hermione Granger, qui riait aux éclats, à leur côtés les frères jumeaux Weasley, qui semblaient déjà prendre part à une nouvelle bêtise, et de taille, puisqu'Aurore était quasiment sûre qu'ils essaieraient de mettre leur nom dans la Coupe de Feu. Même si elle avait l'âge, jamais elle n'aurait le courage de le faire. Ce n'était pas possible pour elle. Fred et George Weasley captèrent son regard et lui firent des grands signes de la main. Aurore répondit chaleureusement.

-Tu vas mettre ton nom toi, Aurore ?

Aurore cligna des yeux et regarda autour d'elle pour savoir qui lui adressait la parole. Cédric Diggory. Elle sourit et secoua la tête.

-Je pourrais même pas survivre à la première tâche, Cédric, tu le sais bien !
-Pourtant tu en es capable, tu es une sacrée bonne sorcière !
-Sûrement que oui, fit-elle en rougissant, mais je t'assure que si je suis capable de quoi que ce soit, je serais tellement paralysée par la peur que je raterais tout. Je me connais. Et puis, la gloire éternelle, tout ça, ça ne m'intéresse pas... Je préfère supporter et aider des gens qui ont plus l'étoffe que moi de gagner, ou au moins, de participer à ce tournoi.


Lorelaï à coté d'elle secoua la tête.

-C'est vraiment dommage, tu as tellement de capacité, tu pourrais même gagner.
-Oui mais je n'en ai pas l'ambition.
-Moi je vais le faire, fit rêveusement Cédric. Ce serait tellement génial, si enfin, pour une fois, les Poufsouffle étaient mis sur le devant de la scène. Vraiment. Ca calmerait un peu les Gryffondor et certains Serdaigle.
-Tu ne peux pas t'en empêcher, fit Lorelaï, il faut toujours que tu sois en compétition avec eux. Tout ça à cause de cette stupide partie de Quidditch !
-Ils me le rendent bien, dit Cédric, souriant gentiment.


Aurore se mit à bailler.

-Bon, avec tout ce voyage, je suis morte de fatigue, je vais me coucher !
-Déjà, et tu ne penses même pas nous attendre, parler un peu dans la salle commune ? demanda Cédric.
-Je suis désolée, je suis épuisée...

Cédric et Lorelaï haussèrent alors les épaules gentiment et lui souhaitèrent bonne nuit. Aurore se leva et traversa la Grande Salle en sens inverse, revenant au Grand Hall d'entrée. Les nouvelles informations qu'elle avait apprises lui tournaient dans la tête. Tournoi des Trois Sorciers, Trois tâches, Durmstrang, Beauxbâtons... Cette année allait être riche, très riche en évènements, même si, avec un pincement au c½ur, elle ne pourra pas faire de Quidditch. Aurore était une batteuse de l'équipe de Poufsouffle, et tout ce qu'elle avait souhaité pendant les vacances, c'était de pouvoir remonter sur un balai et de balancer quelques Cognards...

-Qu'est-ce que tu fiches ici, Sang-de-Bourbe ?, vociféra une voix.

Aurore rompit le cours de ses pensées et regarda où elle était arrivée : à l'entrée du cachot. Ce qui n'était pas du tout son chemin de salle commune, qui était à l'opposé. Ignorant prestement l'insulte de cet idiot de Malefoy, elle prit un air hautain.

-Je me promène. Ca te dérange, Malefoy ?
-Un peu que ça me dérange, tu devrais retourner à ta salle commune retrouver des semblables.
-Dois-je te rappeler à qui tu parles ? fit Aurore en montrant son insigne de préfète.


Malefoy haussa les épaules, et s'éloigna avec un regard dédaigneux.

-Un problème avec cette fouine ?

Aurore se retourna. Elle se mit à sourire chaleureusement aux jumeaux Weasley.

-Non c'est bon, ce n'est rien, cet insigne fait un minimum d'effet.
-Il suffit de demander Aurore, fit George avec un clin d'½il. Tu sais qu'on a des armes contre lui...
-Oui, je sais. Je suppose que vous savez aussi que je suis préfète et que je n'ai pas le droit de cautionner ce que vous faites ? Je devrais même vous dire d'aller dans votre salle commune.
-Vos désirs seraient des ordres votre altesse, fit Fred dans une révérence dont la grâce était absente.


Aurore leva les yeux au ciel. Depuis qu'elle les connaissait, ils étaient toujours comme ça. Elle les appréciait beaucoup, assez pour laisser passer leurs infractions lorsqu'elle en voyait depuis qu'elle était préfète.

-D'ailleurs, qu'est-ce que vous faites ici ? demanda Aurore.
-Et toi ? Encore dans la lune ?
-Tout à fait. Alors ?
-On cherchait Peeves.
-Pourqu...non, laissez tomber, je ne veux même pas savoir.
-C'est un bon choix, fit Fred, un sourire jusqu'aux oreilles. Maintenant, jeune altesse, veuillez bien prendre notre bras, nous vous raccompagnons à vos humbles appartements.
-Vous, vous allez faire un tour aux cuisines ! s'exclama-t'elle en prenant le bras droit de George et le bras gauche de Fred.
-Comment osez-vous altesse ? s'écria Fred.
-Nous, faire une chose pareille ! renchérit George.


Aurore secoua la tête, et tous les trois marchèrent bien évidemment en direction des cuisines.
Au loin, Cédric Diggory les observait.

Chapitre 1: Retour à Poudlard